Derniers sujets
» Module 6 HYGIENE
Lun 13 Fév - 11:56 par AS75

» au sujet de l'oral du M5
Sam 21 Jan - 15:51 par Invité

» L'entretien du matériel roulant lié au transport de patients , du charriot de soins et de linge .
Mar 25 Oct - 17:20 par HENRIDUNAND

» Oral module 5
Dim 5 Juin - 16:46 par Peeter

» problème avec la Lymphe
Dim 6 Mar - 17:50 par Invité

» bas de contention
Sam 13 Juin - 14:50 par Invité

» Hygiène quotidienne de l'environnement du patient et réfection du lit .
Sam 28 Mar - 16:06 par Calahann

» prévention des risques professionnels des bactéricides
Ven 5 Déc - 13:46 par Calahann

» Lexique lié au module 6 .
Sam 11 Oct - 10:19 par Calahann

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Meilleurs posteurs
Calahann (584)
 
greuillou07 (186)
 
jadeelona (67)
 
liloulette2581 (23)
 
harkane" (14)
 
tara0510 (11)
 
galoupiotte22 (9)
 
nafnaf67 (9)
 
dadoune (7)
 
emychloe71 (6)
 

Mots-clés

Partenaires

créer un forum

      

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les risques infectieux liés à l'alimentation collective hospitalière .

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Calahann

avatar
Admin
LES RISQUES INFECTIEUX LIES À L'ALIMENTATION HOSPITALIERE



Arrow I ) SECURITE ALIMENTAIRE

La sécurité alimentaire est aujourd'hui un enjeu majeur de santé publique . Le respect des règles d'hygiène doit s'appliquer au niveau de toute la chaîne de la préparation des aliments .

L'établissement de soins doit s'assurer de la chaîne de fabrication dans la cuisine centrale ; celle-ci comprend : la réception des aliments , la production des repas , la conception des plateaux individualisés dans la cuisine centrale et la distribution des aliments dans les services de soins .

Exclamation " Ces processus successifs doivent être fiables afin d'assurer une prestation de qualité pour les patients " .

A ) PRINCIPE DE LA MARCHE EN AVANT

- Selon ce principe , en cuisine , il ne doit pas y avoir de " croisement entre le propre et le sale et ne jamais revenir en arrière ".

- Aussi , " tout contact entre les aliments crus avec les aliments cuits et avec les emballages est à évité " .

- À chaque étape , les aliments subissent un traitement spécifique , selon différents locaux : la zone de stockage , la légumerie , la pâtisserie et les zones de cuisson , la zone de conditionnement des plateaux .

- La conception architecturale des locaux doit respecter la marche en avant des aliments et du personnel .

- Les matériaux sont lisses , faciles à nettoyer , le bois est " interdit " comme la planche à découper .

* Le personnel pour passer d'une zone à une autre est soumis à des mesures d'hygiène rigoureuse :

- lavage des mains avec des commandes non manuelles ,

- absence totale de bijoux ,

- la tenue du personnel est réglementée par l'arrêté de 1974 ( charlotte , chaussures de sécurité , tenue de travail en tunique , pantalon et gants ).

" Le port du masque est " obligatoire " en cas de rhinite , toux , rhume.... et dans les zones de conditionnement des plateaux " .

B ) LES NORMES HACCP

L'assurance d'une cuisine de qualité est obtenue par la méthode HACCP ( analyse des points critiques ) . Cette méthode va permettre des autocontrôles tout au long de la chaîne alimentaire et va définir " au niveau des points critiques , des procédures de contrôle permettant de s'assurer de leur maîtrise effective " ( Article 5 ) . La sécurité alimentaire réclame une obligation de moyens et de résultat imposés par l'arrêté du 29 septembre 1997 , relatif aux conditions d'hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère médico-social .

Elle va cibler les points à maîtriser selon la méthode :

DANGER ================> MESURES PREVENTIVES ================> SURVEILLANCE

Pour le cas concret ci-dessus , voici quelques points critiques qui feront l'objet d'un suivi afin de démontrer la bonne application des mesures préventives et un suivi du personnel par la médecine du travail .

- La chaîne surgelée lors du transport des aliments avant la livraison à la cuisine centrale est respectée .

- À la réception , surveillance du n° de lot des steaks hachés qui doit être conforme au n° de cette commande .

- La durée de refroidissement de 63 ° C à 10 ° inférieur à 2 heures après la cuisson est maintenue .

Exclamation " La législation concernant la restauration collective impose une surveillance bactériologique d'un plat par semaine ; de plus , un échantillon de chaque plat doit être conservé au réfrigérateur pendant 5 jours après avoir été servi " .==> c'est la traçabilité alimentaire !

Arrow II ) LES TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES : les TIAC

=> Définition :

On parle de " toxi-infection alimentaire collective lors de l'apparition d'au moins 2 cas regroupés , présentant les même symptômes : en général gastro-intestinaux , dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire ".

Les TIAC font partie des maladies à déclaration obligatoire à la DDASS ( Direction départementale des affaires sanitaires et sociales ) nouvellement appelée depuis le 1er janvier 2010 : la DCSPP ( Direction de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations ) afin de répertorier le nombre de toxi-infections alimentaires au sein de l'institut national de veille sanitaire ( INVS ).

En cas d'intoxication alimentaire , une enquête est menée permettant de déterminer l'aliment responsable et le micro-organisme en cause .

Deux agents infectieux sont fréquemment retrouvés à l'origine d'une contamination et responsables de TIAC :

- Le bacille Salmonella responsable de la salmonellose ; ce germe est responsable de 75% des toxi-infections alimentaires . Le réservoir des germes est surtout animal mais aussi humain . L'incubation est de 12 à 36 heures .

Cette infection peut induire une fièvre à 39° , une diarrhée , des vomissements : l'évolution est le plus souvent favorable .

Les aliments en cause dans cette infection peuvent être : steak haché , volailles , œufs peu cuits ( mayonnaise ) . Ce germe est détruit par la chaleur mais ce conserve aussi au froid .

Un des moyens de prévention pour limiter l'infection à la Salmonella est de ne plus utiliser d'œufs avec coquille en restauration collective .

L'utilisation de mayonnaises industrielle , de préparation à base d'œufs pasteurisés et de poudre d'œufs est recommandée dans ce type de restauration Question

- La bactérie Listéria causant la listériose , qui se développe à la température du réfrigérateur et survit à la congélation et est détruite par la cuisson . Elle est surtout pathogène pour les personnes fragiles et les femmes enceintes . Cette infection peut avoir un temps d'incubation de 3 jours à 8 semaines . Les signes cliniques se présentent sous formes : de fièvre , céphalées , troubles de la conscience pouvant ce traduire par une méningite . Les aliments qui abritent la listéria sont : la charcuterie de porc crue et le fromage au lait cru pour l'essentiel .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
Arrow III ) PREVENTION DES INFECTIONS ALIMENTAIRES

En effet , une toxi-infection alimentaire générale peut survenir dans la restauration collective du fait :

- de la quantité importante d'aliments manipulés ,

- du délais entre la fabrication et la consommation ( type liaison ) ,

- des personnes à risque dont l'immunité est diminuée : femmes enceintes , jeunes enfants , personnes âgées , patients immunodéprimés ( par un traitement chimiothérapique ) .

Pour éviter une multiplication des germes au niveau des aliments , 2 types de facteurs interviennent :

1 ) des facteurs exogènes comme l'hygiène des mains et le nettoyage du matériel ;

2 ) des facteurs endogènes comme la matière première, le taux de contamination initial , le temps , la température , l'anaérobiose ( absence de contact avec l'oxygène ) , l'eau qui doit être de bonne qualité bactériologique ( en aucun cas , l'eau chaude sanitaire ne sera employée ) .

La réception des aliments doit être contrôlée afin de vérifier la qualité des matières premières et la date de fabrication ; la chaîne du froid est respectée et le stockage des aliments réalisé en fonction de la date de livraison .

Les aliments contiennent naturellement des germes non pathogènes pour l'homme s'ils sont en faible quantité .

Dans des conditions de température favorable , une bactérie peut donner en quelques heures plusieurs millions de bactéries . Or , les denrées alimentaires ne sont pas stériles mais répondent à des normes considérées comme acceptables . Ainsi , en quelque heures , un aliment peut devenir dangereux s'il est conservé à température ambiante . Concernant la température , il faut passer le plus vite possible de +4° C à +64° C car la plupart des germes ont une croissance de multiplication maximale à 37 ° C : Exclamation c'est la zone de température dangereuse .

Aussi , la température de conservation des aliments en chambre froide est la suivante :

* 0° C à 3° C : viande et charcuterie ;

* 3° C à 6° C : produits laitiers ;

* 6° C à 10° C : les légumes .

A ) LES DIFFERENTS TYPES DE LIAISONS

Afin de distribuer les repas aux patients , la préparation doit être la plus rapprochée possible de la consommation .

Selon la structure de l'hôpital , 2 types de liaisons différentes se présentent :

- La liaison réfrigérée ,

- La liaison chaude .

=> Les 2 types de liaison :


Liaison réfrigéréeLiaison chaude

- Après cuisson , les plats cuisinés sont placés dans une cellule de refroidissement rapide : en moins de 2 heures , la température de l'aliment va descendre à 10° C au cœur de la préparation qui va être ensuite conservée à 3° C dans une chambre froide pendant 5 jours maximum .

- La réception du plat dans le service est réalisée en respectant une température inférieure à + 10° C dans les 2 heures qui suivent la sortie de la chambre froides .

- Concernant le réchauffement du plat préparé , la température doit être de 65° C au cœur de l'aliment en moins d'une heure est reste ainsi jusqu'à son service au patient .

- Les aliments réchauffés et non servis seront jetés immédiatement .
- Les plats sont préparés en cuisine , conservés à plus de 65° C et maintenus à cette température jusqu'à leur service .

- Ils sont conditionnés dans des emballage isotherme fermé pour protéger des pollutions extérieures jusqu'au service et sont distribués pour une consommation immédiate .


Ainsi les aliments traversent sans dommage la zone dangereuse lors du refroidissement et du réchauffement .

B ) L'ENTRETIEN DE L'OFFICE ALIMENTAIRE

L'objectif est d'assurer la propreté des matériels et des surfaces utilisées .

=> Matériel utilisé :

- Détergent désinfectant à usage alimentaire ,

- Eau de javel à 2,6 % de chlore actif ,

- Chiffonnette propre et réutilisable :

* Il convient d'utiliser des lavettes et ==> non des éponges qui sont strictement interdits à l'hôpital ,

* Le papier à usage unique est utilisé ==> les torchons sont strictement interdit à l'hôpital ,

* Les produits de nettoyage doivent être agrées pour l'usage alimentaire .

=> Entretien quotidien :

- Le réfrigérateur : contrôler la température qui doit être inférieure à 4 ° C , éliminer les denrées périmées et le nettoyer .

- Les plans de travail : les nettoyer avant et après chaque utilisation .

- Le lave-vaisselle : les rebords de la porte où des miettes peuvent tomber .

- Après chaque service nettoyer : le l'évier , le four à micro-onde , le coffre à pain , le chariot de transport des repas ou les conteneurs isothermes .

- Balayage humide du sol plus lavage : nettoyer les poignets de portes , le téléphone .

- Le soir désinfecter les siphons : 3 ,5 ml de chlore actif à 2,6% , laisser agir 15 minutes et rincer abondamment .

- Nettoyer les supports poubelles 2 fois par jour .

- Entretien hebdomadaire , bimensuel , mensuel , trimestriel , semestriel : d'autres produits électroménagers ou éléments de l'office alimentaire nécessitent un entretien moins fréquent .

=> Matériel d'entretien non quotidien :


Hebdomadaire Bi-hebdomadaire ( tout les 15 jours )Chaque moins Chaque trimestre .

- Micro-onde : nettoyer toutes les parois à fond .

- Lave-vaisselle : retirer les déchets retenus dans les filtres situé au fond de la cuve , vérifier les quantité de sel régénérante et liquide de rinçage selon la machine .

- Réfrigérateur : nettoyer à fond :

* le vider , effectuer le dégivrage automatique ,

* laver les grilles , les différents bacs et les parois ,

* laisser sécher sans rincer ,

* régler le thermostat à une température inférieure à 4° C .

- Nettoyer les placards et tiroirs de rangement .

- Réaliser un cycle à vide du lave-vaisselle avec le produit adapté .

- Détartrer et désinfecter la robinnetterie .

- Détartrer la cafetière , le chauffe-brique .


- Nettoyer les piétements des tables et tabourets .Selon le revêtement ,dépoussiérer puis laver les murs , les radiateurs et les plafonds à l'aide d'un balai télescopique , les vitre si nécessaire .


Exclamation Note personnelle de Calahann :

" L'hygiène du matériel de cuisson , frigidaire , lave-vaisselle ..... si cette est liée aux malades uniquement et strictement réservés aux patients relève de l'aide-soignant si il n'y à pas de sous-traitance . Sinon , l'aide-soignant , n'a pas à sa charge l'entretien de ces ustensiles " de cuisine " si c'est dû au profit du personnel soignant et ce , quelque soit le niveau de hiérarchie " .

" Je nettoie uniquement ce qui fait partie du soin aux malades et non ce qui fait partie du confort des soignants " !!!!!

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
A noter :

Dans le cadre de la maîtrise des risques , une trace écrite et un calendrier d'entretien tenu à jour  garantit la qualité du nettoyage de l'office alimentaire en précisant pour chaque action : quand a-t-elle été réalisée ? Et par qui ?



Compétence de l'AS :

L'As est un maillon essentiel dans la prévention des toxi-infections alimentaires . Il devra appliquer les mesures de préventions en service et respecter le calendrier d'entretien

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
EXEMPLE :

=> Application avec un atelier thérapeutique

La cuisine thérapeutique est largement pratiquée dans les maisons de retraite . Elles représente une activité de soins et d'animation à part entière dans ces établissements . C'est un moment de socialisation et de rééducation très intéressant non soumis à l'arrêt de 1997 ( arrêt du 29 septembre 1997 , relatif aux conditions d'hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social . ) car seuls les participants consomment les repas .
Identifier les risque de cette activité :

* les matières premières doivent être exemptes de germes ;
* la consommation différée est un facteur de la multiplication de micro-organismes ;
* les plats préparés dans cet atelier seront servis tout de suite après la cuisson ;
* la re-contamination microbienne peut provenir de l'environnement :

- matériel au contact ;
- défaut de nettoyage et désinfection des matériels en contact avec les denrées alimentaires ;
- participation de non professionnels à la préparation des repas .


=> Recommandations propres à l'atelier thérapeutique :

Hygiène des locaux :

* Le local :

-  Les différentes surfaces doivent être faciles à nettoyer et à désinfecter : plan de travail , évier , table , sol ;
- un point d'eau est équipé pour le lavage des mains : robinet avec commande non manuelle ;
- une poubelle est équipée d'une commande non manuelle .


* Le matériel électro-ménager et vaisselle :

- Le réfrigirateur est spécifique à l'activité ;
- La vaisselle est réservée à l'atelier .


* Les produits :

- Produits détergents homologués por contact alimentaire ;
- Chiffonnettes à usage unique ou réutilisables .


Hygiène des participants :

* Exigences de cette activité : tenue et prévention des risques :

L'AS qui encadre cette activité doit être vigilant vis-à-vis :

- des bénévoles ou des patients : tenue des ongles , cheveux , des vêtements ( négligés ! );
- d'un risque de contamination par contact avec : une staphylococcie ( panarie ) , une plaie d'un participant au niveau des mains ou une gastroentérite ;
- d'un risque de contamination respiratoire avec une personne qui tousse ou éternue fréquemment sans se protéger la bouche .


* Hygiène des mains :

- Veuiller à enlever la montre et les bijoux ;
- Conseiller aux participants d'avoir les ongles courts ;
- Protéger les vêtements personnels avec un tablier ;
- Relever les manches et se laver les mains , poignets et avant-bras ;
- Interdire les plantes et les animaux domestiques .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
=> Recommandation pour l'achat , la manipulation des produits et la préparation des repas en cuisine thérapeutique :

Produits alimentaires :

* Achat des produits :

- Les denrées alimentaires périssables sont achetées le matin même de l'activié ;
- Au moment de l'achat , vérifier +++ l'intégrité de l'emballage , de la présence de l'étiquette avec date de limite de consommation respectée ;
- Les œufs sont pourvus d'une étiquette de salubrité : origine, date limite de consommation .


* Produits déconseillés :

- Lait frais : préférer du lait pasteurisé ;
- Fromage au lait cru ;
- Les œufs venant de la ferme ne sont pas adaptés .


* Préparations déconseillées :

- Crème anglaise ;
- Mayonnaise ;
- Mousse au chocolat .


*  Stockage des produits :

- Le stockage des produits est limité au jour de l'activité , si besoin au réfrigérateur .

Préparation et repas :

* Les risques relatifs à l'utilisation des œufs :

- Vérification des œufs : ceux qui sont sales doivent être jetés ;
- Se laver les mains avant et après leur manipulation ;
- Laver les coquilles avant utilisation et les casser dans un récipient à part ;
- Les préparations à base d'œufs crus (crème , mousse au chocolat , pâtisseries ...) doivent être élaborées au plus près de la consommation et maintenues au froid .


* Nettoyage des plans de travail :

- Avant de commencer l'activité

* La préparation des légumes :

- Les légumes sont lavées plusieurs fois à l'eau claire .

* Desserte des repas et remise en état du local :

- Après l'activité thérapeutique , tous les ingrédients et les plats préparés non consommés sont jetés .

=> Nettoyage du matériel et de l'atelier thérapeutique :

- Nettoyage des différents ustensiles utilisés et vérifications ;
- Elimination des déchets : tous les sac poubelle sont fermés avant leur évacuation de la cuisine ;
- Nettoyage du sol : procéder au balayage humide ( balayage à sec est à proscrire ) : laver le sol avec une solution détergente .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum