Derniers sujets
» Module 6 HYGIENE
Lun 13 Fév - 11:56 par AS75

» au sujet de l'oral du M5
Sam 21 Jan - 15:51 par Invité

» L'entretien du matériel roulant lié au transport de patients , du charriot de soins et de linge .
Mar 25 Oct - 17:20 par HENRIDUNAND

» Oral module 5
Dim 5 Juin - 16:46 par Peeter

» problème avec la Lymphe
Dim 6 Mar - 17:50 par Invité

» bas de contention
Sam 13 Juin - 14:50 par Invité

» Hygiène quotidienne de l'environnement du patient et réfection du lit .
Sam 28 Mar - 16:06 par Calahann

» prévention des risques professionnels des bactéricides
Ven 5 Déc - 13:46 par Calahann

» Lexique lié au module 6 .
Sam 11 Oct - 10:19 par Calahann

Avril 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Meilleurs posteurs
Calahann (584)
 
greuillou07 (186)
 
jadeelona (67)
 
liloulette2581 (23)
 
harkane" (14)
 
tara0510 (11)
 
galoupiotte22 (9)
 
nafnaf67 (9)
 
dadoune (7)
 
emychloe71 (6)
 

Mots-clés

Partenaires

créer un forum

      

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le matériel médico-chirurgical .

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le matériel médico-chirurgical . le Dim 21 Sep - 23:02

Calahann

avatar
Admin
LE MATERIEL MEDICO-CHIRURGICAL



On entend par " dispositif médical " ( DM ) tout instrument , appareil, équipement , matière destiné par le fabricant à être utilisé chez l'homme à des fins médicale .




Dans un souci de traçabilité , les recommandations pour l'entretien du matériel font l'objet de procédures et protocoles précisant :

* Le choix et le mode des désinfectant ;

* Les techniques utilisées ;

* Et l'enregistrement de l'ensemble des actions subies par le matériel .

Ainsi , il est possible de retrouver quel matériel a été traité , comment , par qui et quand .
Le matériel médical doit être traité dans les plus brefs délais après utilisation , car il peut être souillé soit par le sang , soit par des secrétions ou des micro-organismes potentiellement contaminants .

Pour traiter ce matériel sans contaminer l'environnement et éviter le dessèchement des souillures :

* Le 1er traitement après l'utilisation est : la pré-désinfection .

* Le 2ème temps est : le nettoyage .

Toutes ces procédure sont très codifiées par le décret du 23 avril 2002 , relatif au système permettant d'assurer la qualité de la stérilisation des dispositifs médicaux dans les établissements de santé et les syndicats interhospitaliers  ( bonnes pratiques de pharmacie hospitalière ) afin de ne pas transmettre de micro-organismes au patients lors d'un geste chirurgical .


Compétence de l'AS :

Ce décret rappelle qu'un matériel à usage unique ne doit ni être réutilisé ni re-nettoyé ni re-stérilisé .
Il doit être impérativement jeté dans les déchets à risque infectieux .


=>  Les différentes étapes de traitement du matériel utilisé :


Différentes étapes du traitement du matérielEtape final pour obtenir un matériel dépourvu de micro-organismes

- La pré-désinfection ;

- Le nettoyage ;

- Le conditionnement .
La stérilisation => pour le matériel thermostable

ou

La désinfection =>  pour le matériel thermosensible



  Arrow   I ) PRINCIPES RELATIFS À L'ENTRETIEN DU MATERIEL:


Les procédures recommandent d'adapter le traitement selon le niveau de risque lié au geste et à la destination du dispositif médical .


=> Exemples de matériel réutilisable classé selon 3 niveaux de risque :


Risque bas  :

Matériel en contact avec la peau saine
Risque médian :

Matériel en contact avec la muqueuse
Haut risque :

Matériel en contact avec une cavité stérile
Brassard à tension , garrotAérosolInstruments chirurgicaux
Cuvette , matériel d'hygiène , peigne , brosseMatériel de pédicureForceps
Matériaux à réflexesIncubateur , biberonsPinces à pansement réutilisables en inox
Matériel de peséeSonde endovaginale , endoscope digestifCystocholédoscope
Le guide des bonnes pratiques de désinfection donne des indications précises sur l'objectif de la désinfection à atteindre : haut , intermédiaire ou bas .

Lors d'un acte invasif , un contact du dispositif médical s'établit directement avec le système circulatoire ou les muqueuses du patient : le risque infectieux est très élevé .

* Pour le matériel à bas risque , en contact avec la peau saine ( garrot, tensiomètre ,peigne, brosses...) , la pré-désinfection suivie d'un nettoyage avec un détergent désinfectant des instruments est suffisante pour réduire le risque de transmission croisée .

* Le matériel à haut risque , à usage unique , bénéficie d'une stérilisation industrielle ; les utilisateurs veillent à respecter : la date limite d'utilisation et l'intégrité de l'emballage .

Quand l'usage unique est disponible , il est à privilégier à toute réutilisation .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
Arrow   II ) LA PRE-DESINFECTION ET LE NETTOYAGE :


a ) Pré-désinfection :


Elle est réalisée dans l'unité de soins et consiste en une " immersion du matériel dans une solution désinfectante " .

L'objectif est :

* de diminuer la contamination microbienne du matériel médical de germes et d'éviter la fixation des matières organiques par séchage . Elle constitue le 1er temps après utilisation , car le séchage favorise la corrosion des instruments et rend difficile le nettoyage ultérieur ;

* de réduire la pollution microbienne de l'environnement au cours du transport et de protéger le personnel lors de la manipulation des instruments .

L'immersion :

* Le matériel souillé doit être ouvert et démonté aussitôt après son utilisation sur le lieu même du soin (par exemple au bloc opératoire )

* Il est immergé dans un bac de pré-désinfection fermé et identifié qui contient un produit détergent désinfectant pour instrumentation :

- sa dilution est de 1 dose pour 5 litres d'eau froide ,

- les caractéristiques du produit doivent répondre aux normes de bactéricide , virucide et fongicide .

* le temps de trempage est d'environ 15 minutes en fonction du produit utilisé . En cas de matériel creux les conduits sont irrigués ;

* ensuite , rincer le matériel .

Dans le cadre de la protection du personnel , des gants à longues manchettes , lunettes et tablier de protection ,sont strictement recommandés . 


b )  Le nettoyage :

Il est réalisé principalement dans le service de stérilisation de façon automatisée ou manuellement dans le service de soins .

Le nettoyage conjugue l'action physico-chimique du produit et de l'action mécanique du brossage et du rinçage . Le produit détergent désinfectant est le même que celui utilisé pour la pré-désinfection .

La brosse ou tampon métallique est proscrit pour éviter tout phénomène de corrosion par friction .

L'objectif est :

* D'éliminer les salissure et de réduire le taux de contamination microbiologique initial sur l'instrument contaminé pour faciliter le traitement final ,

* D'éliminer le biofilm : ensemble des micro-organismes et de leur secrétions présents sur la surface d'un matériaux .

Les dispositifs médicaux composés de plusieurs parties seront démontés selon les recommandations du fabricant .

La procédure est réalisée chaque fois que possible dans un " laveur désinfecteur pour instruments " qui conjugue une action chimique , mécanique et thermique incluant la phase de séchage ; elle peut aussi être manuelle .


Les endoscopes :

* Ils sont lavés et brossés dans leurs anfractuosités avec une brosse souple et adaptée ;

* Tous les canaux sont écouvillonnés avec " un écouvillon " à patient unique ou une brosse passée à l'autoclave pour tous types d'endoscopes ;

* Le temps de trempage est aussi de 10 minutes ;

* Le rinçage se fait avec une eau répondant aux normes de potabilité ;

* Un 2ème nettoyage est réalisé selon les recommandations de la circulaire du 17 décembre 2003 , relative à l'entretien manuel des endoscopes . Un des traitements peut être réalisé dans un laveur désinfecteur .


Ces 2 étapes que sont la pré-désinfection et le nettoyage conditionnent la qualité de l'étape finale en abaissant la contamination microbienne afin qu'elle soit la plus basse possible pour la désinfection et la stérilisation .


En cas de lavage manuel :


Le lavage , rinçage et séchage efficaces du dispositif médical sont effectués avant le conditionnement afin d'éviter toute nouvelle contamination . On utilise :

* Des lavettes propres sans particules à usage unique ;

* Et de l'air médical .

Après le nettoyage , il convient de vérifier la propreté , la fonctionnalité de chaque appareil et de s'assurer qu'aucune détérioration n'est susceptible d'affecter sa sécurité et son bon fonctionnement .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
Arrow   III ) LA STERILISATION DU MATERIEL THERMOSTABLE :


La stérilisation est une opération permettant d'éliminer ou de tuer des micro-organismes portés par des milieux inertes contaminés : le résultat de cette opération étant l' état stérile .

La stérilisation est un procédé qui rend un produit stérile et qui permet de conserver cet état pendant une période donnée .

Le matériel thermostable est un matériel qui supporte la stérilisation à haute température comme les instruments...

À noter : On ne stérilise bien que ce qui est propre et sec .

a ) Conditionnement :

Il est effectué le plus précocement possible après le nettoyage . Tout instrument démonté est remonté et sa fonctionnalité est testée avant conditionnement .
Celui-ci est réalisé soit dans 2 feuilles de papiers non tissés , soit dans un conteneur réutilisable destiné à l'autoclave .

* Le 1er emballage , un emballage primaire constitue une barrière imperméable aux micro-organismes ;

* le 2ème emballage , emballage secondaire assure la protection des dispositifs médicaux stériles et comprend un indicateur de passage .

La disposition des objets dans l'emballage permet la bonne pénétration de l'agent stérilisant et une prise aseptique du dispositif médical stérile .

b ) Passage à l'autoclave :

Tout instrument qui peut être stérilisé à la vapeur d'eau doit l'être .
La stérilisation à l'autoclave est le procédé de référence .

Le principe est d'exposer les instruments à la vapeur d'eau pendant un cycle de 18 minute à une température de 134°C avec une pression de 2 bars .

Aujourd'hui , suite à l'application des " bonnes pratiques de pharmacie hospitalière " publiée en juin 2001 , la qualité du matériel stérilisé est assurée par la centralisation de la stérilisation pour les services de soins et pour le bloc opératoire .

c ) Contrôles et traçabilité :

L'efficacité de la stérilisation est contrôlée par :

* Un test de Bowie-Dick réalisé tous les matins avant le 1er cycle ; il témoigne de la pénétration de la vapeur dans l'appareil . S'il n'est pas conforme , l'appareil est révisé et aucun cycle n'est exécuté ;

* Un test d'étanchéité des joints est réalisé une fois/semaine ;

À la libération de la charge contenant les dispositifs médicaux stériles , les paramètres suivants sont vérifiés à la sortie de l'autoclave :

* Le diagramme d'enregistrement indique :

- la durée du cycle ,

- la température ,

- la pression ,

- le plateau de stérilisation , et qui certifie de la bonne marche du cycle de stérilisation.

* L'indicateur de passage indique à l'utilisateur que le contenu est passé à l'autoclave et à la vapeur d'eau ;

* Les intégrateurs , témoins colorimétriques témoignent du plateau de stérilisation à 134°C pendant 18 minutes ;

* L'absence d'humidité  et l'intégrité des emballages .

Des capteurs peuvent remplacer le test de Bowie-Dick et les intégrateurs physico-chimiques .

Si l'ensemble des contrôles est conforme , une étiquette est collée sur l'emballage indiquant :

* la date de stérilisation ;

* la date limite d'utilisation du matériel : la péremption ;

* le numéro du cycle et de l'autoclave ;

* le numéro de lot .

En cas de doute ( déchirure ou humidité ) , le dispositif médical est considéré comme non conforme . L'emballage est refait et il va à nouveau être stérilisé . Ainsi , la stérilité des instruments est maintenue de façon durable par un conditionnement adapté dans un emballage étanche . L'ensemble des résultats de ces contrôles est conservé et archivé afin de garantir la qualité de la stérilisation . La traçabilité lors de toutes les étapes  définies par les bonnes pratiques est la clé de l'assurance qualité sous la responsabilité du pharmacien . L'assurance qualité bénéficie au patient .

d ) Le stockage :

Dans un service de soins , une zone de stockage spécifique à l'abri de la lumière solaire et de l'humidité est prévue afin d'assurer le maintien de l'intégrité de l'emballage secondaire .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Calahann

avatar
Admin
Arrow   IV )  DESINFECTION DU MATERIEL THERMOSENSIBLE :


Pour le matériel thermosensible de type endoscope souple , qui ne supporte pas la stérilisation ( l'autoclave étant toujours la référence ) , une désinfection rigoureuse est nécessaire .

Définitions :


Désinfection :

C'est une opération au résultat momentané , permettant d'éliminer ou de tuer les micro-organismes et/ou d'inactiver les virus indésirables portés sur des milieux inertes contaminés , en fonction des objectifs fixés .
Le résultat de cette opération est limité aux micro-organisme présent au moment de l'opération .

Un endoscope :

C'est un tube souple long de 30 à 200cm dans lequel se trouve une source optique et selon sa fonction soit exploratoire soit diagnostique , il est muni de canaux . En fonction de sa longueur , l'endoscope permet de faire des coloscopies , fibroscopies , gastroscopies ....

a ) Le trempage :

Le trempage de l'ensemble de l'endoscope peut se faire dans un bac muni d'un couvercle dans une pièce ventilée :

* Le temps de trempage dans le produit désinfectant dépend du type de niveau de risque et de l'objectif fixé par le praticien .L'action sporicide est la plus longue , liée à la composition chimique du produit ;

* La formule du désinfectant utilisé intervient car sa validité et sa durée de conservation doivent être conforme aux normes du fabricant .

Des appareils " les laveurs désinfecteurs " permettent d'automatiser la procédure pour les dispositifs médicaux classés en risque médian comme les endoscopes digestifs . Le contact matériel-désinfectant implique l'irrigation effective de toutes les parties creuses et anfractuosités du matériel à désinfecter

b ) Le rinçage :

Il doit être abondant afin d'éliminer tout risque chimique . La qualité de l'eau de rinçage est en fonction du niveau à atteindre suivant la destination du dispositif médical :

* Pour un matériel classé en risque médian ( ex : le coloscope ) , l'eau du rinçage terminal est une eau bactériologiquement maîtrisée : eau du robinet de la salle de nettoyage est contrôlée régulièrement tous les mois au laboratoire .

* Pour un matériel classé en haut risque car introduit dans une cavité stérile ( ex : le cystocholédoscope ) , l'eau utilisée est de l'eau stérile délivrée par la pharmacie .

c ) Le séchage :

Il doit être soigneux: avec de l'air médical pour les canaux car l'humidité entraîne une prolifération bactérienne sur les surfaces .

d ) La traçabilité :

Pour les endoscopes , une traçabilité est réalisée pour chaque appareil , c'est-à-dire :

* Le nom du patient ;

* La date et l'heure de l'examen ;

* L'acte ,le nom du praticien et éventuellement son aide s'il en possède un ;

* Le numéro d'identification de l'appareil ;

* Le détail du traitement de l'endoscope ,étape par étape .

e ) Le stockage :

Après le séchage , soit l'endoscope est utilisé , soit il est stocké dans un local adapté ( ex : suspendu dans une armoire ) .
Après 12 heure de stockage , en cas de réutilisation , il est indispensable de procéder à une nouvelle désinfection dans une solution désinfectante  suivi d'un rinçage soigneux :

* à l'eau stérile pour un dispositif qui va être utilisé dans un site stérile ;

* Ou une eau bactériologiquement maîtrisée  pour un coloscope classé en risque médian .

http://etudiantaidesoignant.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum